Promenade

DS à taillebourg
Dans le cadre Journées européennes du patrimoine et de ma thématique "Divers aspects de la ruine contemporaine" Mythologie I

Souvent j'emprunte un véhicule pour me rendre sur un site en ruine. Un jour il fallait bien que les deux se rejoignent !
Toutes deux réunies, chacune avec leur vie passée, à une étape différente de leur processus de délitement vers un retour à la terre nourricière, qui se terminera par l'enfouissement de leur matière.
"A chacun ses ruines, chaque époque aura les siennes"
L'installation : une transplantation qui introduit à la muséification.
Pourquoi une voiture sur miroir incliné ?
Pour l'aider à se propulser vers un autre futur. Changement d'époque, avec l'objet automobile tant conspué aujourd'hui, il fallait bien effectuer ce devoir de mémoire en évoquant la mise en représentation du véhicule lors d'un salon de l'auto, 60 années plus tard !
Pourquoi sous un baldaquin de tulle blanc ?
Pure poésie, pur effet esthétique, pour la beauté et la légèreté du mouvement prodigué par le vent si fréquent en Charente maritime. Ressentir la caresse et le frôlement du voile sur la carrosserie usée, le voilage permet de dévoiler sporadiquement l'auto comme dans un ballet, obligeant le spectateur à tenir son attention avec des points de vue toujours différents.

DS for taillebourg
In the context of "Journées européennes du patrimoine" and of my theme " Divers aspects de la ruine contemporaine " Mythology I


Often I borrow a vehicle to go on a site in ruin. One day both had to join!
Both combined, each with their past life, in a different stage from their process of disintegration, towards a return in the nourishing earth, which will end by the burying of their material.
" A ruin for each, every period will have his "
The installation : a transplantation which introduces in the muséification.
Why a car on oblique mirror?
To help it to trot towards an another future. Changing time for the automobile so decried today, it was necessary to make this duty of remembrance by evoking a representation of the vehicle during a car show, 60 years later!
Why under a canopy of white curtain?
Pure poetry, pure esthetic effect, for the beauty and the lightness of the breath of the wind, so frequent in Charente-Maritime. To feel the caress and the contact of the used body, the lace curtain allows to reveal the automobile as in a ballet, obliging the spectator to hold its attention with always different points of view.




Étang St Oger - Musée Ambulant - Vassincourt - Châtel - St Savinien - Galerie LR - Châtel muséal - Palissade - DS Taillebourg - La Caborde - de rouille et de ronces

RC  -  blogs  -  liens  -  contact  -